Le premier déclic vient d’une rencontre…

Entretien avec le docteur David Fischler à Nice Quelle est votre formation et votre parcours professionnel ? – « Je suis médecin, et c’est à Nice que j’ai obtenu mon doctorat et passé ma thèse. Ma formation est plurielle. Pour la prise en charge des enfants et des adolescents, j’ai passé un Diplôme Universitaire à Paris VII sur la Psychopathologie de l’enfant malade, et je me suis essentiellement formé dans le service du Professeur Cohen, à la Pitié Salpêtrière. Concernant les adultes, en plus d’une lecture et étude approfondie des classiques (Freud, Winnicott, Mélanie Klein, ..) et des psychanalystes plus récents (Bion,  Lacan, Antonino Ferro, ..),  de la participation à des séminaires et groupe de travail (nommé Cartel chez Lacan), j’ai participé à l’ouverture d’un Centre d’Accueil Psychanalytique Gratuit à Orly. » Quelle a été la motivation qui vous a lancé...

Suite

Psychothérapeute à Nice – David Fischler

  David FISCHLER Psychothérapeute EMDR – Psychanalyste 16 rue Fréderic Passy 06000 Nice 06 14 45 80 58 docteur.fischler@gmail.com ——————————— SPÉCIALITÉ Psychothérapie de l’enfant (à partir de 3 ans) Psychothérapie des adolescents Psychanalyse d’adulte (face à face ou divan)   PARTICULARITÉ Psychodrame Psychanalytique Individuel (P.P.I.) (dispositif réservé aux patients souffrants d’inhibition majeure)   FORMATION Formation Médicale Thèse de médecine générale (Faculté de Nice) Diplôme Universitaire de Sidénologie D.U. de Psychopathologie de l’enfant et de l’adolescent Paris XI   Formation à la Psychothérapie et la Psychanalyse Service de pédopsychiatrie du Pr Cohen – La Pitié Salpêtrière 2009 – 2014 EPHEP (Ecole des Hautes Etudes en Psychopathologie) – 2016 -2017 Analyse personnelle 1999 – 2013   INTÉRÊT DE LA PSYCHOTHÉRAPIE et DE LA PSYCHANALYSE Ces deux modalités de thérapie du psychique  permettent de réduire, voir de supprimer,  les souffrances et l’angoisse...

Suite

Tout est langage par Françoise Dolto

Françoise Dolto affirme ici la nécessité en toutes circonstances – le divorce, la mort, la circoncision, l’adolescence, l’adoption, etc. – du parler à l’enfant : c’est souvent jusque dans et par son corps que l’enfant exprime ce qu’il ne peut parfois signifier autrement.  » Il me paraît qu’un travail comme celui-ci éclaire, mieux que les écrits théoriques, beaucoup de personnes engagées dans le travail social avec des jeunes en situations difficiles. J’espère faire comprendre ainsi le rôle du « parler vrai », le vrai tel que ces adultes le communiquent à des enfants qui, non seulement le désirent inconsciemment, mais ont besoin de la vérité et y ont droit, même si leur désir conscient lorsqu’ils s’expriment en paroles, à l’invitation des adultes, préfère le silence trompeur qui génère l’angoisse, à la vérité, souvent douloureuse à entendre mais qui, si elle est...

Suite
Page 2 sur 212