La thérapie EMDR autour des deuils

La thérapie EMDR autour des deuils

La thérapie EMDR a été reconnue nettement efficace dans la prise en charge du stress post traumatique par les instances médicales et gouvernementales, telles que l’INSERM dans ses rapports de 2004 et 2015, l’HAS dans son rapport de 2007 et aussi, sur un plan international, l’OMS dans une recommandation de 2013.

Etant donné le nombre important de deuils qui se transforment en deuil pathologique par l’apparition de stress post traumatique, l’EMDR est devenu le traitement de choix dans les deuils récents pour éviter justement la transformation en stress post traumatique.

Du deuil au deuil pathologique
De nombreux critères vont favoriser (ou pas) la transformation du deuil en deuil pathologique puis traumatique.
Voici les plus importants :
1. L’environnement autour du deuil et de l’annonce : c’est tout ce qui touche à l’environnement qui a accompagné le décès et celui de l’annonce. On comprend facilement qu’apprendre un décès par accident brutal ou meurtre est souvent plus traumatisant qu’un décès survenu au cours du sommeil.
2. Concernant l’annonce, si celle-ci se fait dans un moment ou le patient est entouré, protégé et sécurisé, dans un état physique stabilisé et serein, l’annonce pourra être “amortie” plus facilement que si le patient apprend la nouvelle à l’issu d’une intervention chirurgicale, d’une séparation ou tout simplement dans une période de stress aigu
3. État physique et émotionnel : cet état qui interfère avec l’environnement (et vice versa) a un rôle important dans l’accueil de l’annonce. Une personne fragilisée ou malade ou fatiguée est plus sensible et ses défenses sont amoindries.
4. Le rapport de chacun à la mort de l’autre : l’histoire personnel du patient par rapport à la mort façonnera l’accueil du décès. Si les deuils déjà vécus ont pu être métabolisés dans le passé, le patient est plus préparé. Dans le cas contraire, lorsque des deuils passés n’ont pu être acceptés et vécus, l’arrivée d’un nouveau deuil risque de rouvrir la ou les blessures anciennes
5. Le rapport personnel à la mort : là aussi, c’est le rapport de chacun par rapport à sa propre mort qui rend la problématique toujours unique. Chacun a “fantasmé” sur sa mort et ce sont aussi ces fantasmes qui seront au travail face à un deuil

Traitement par l’EMDR pour les deuils récents
En cas de deuils récents, la thérapie EMDR peut éviter l’enkystement des images traumatiques et affects liés.  Ainsi, le blocage qui s’est mis en place dû à la férocité de décès et/ou aux images et/ou à l’environnement pourra être “débloqué” et le cerveau reprendra le cours normal de ses fonctions.

L’idée est de continuer sur un deuil classique, non pathologique, qui vise à conserver la tristesse et à faire le nécessaire pour conserver les bonnes images et les meilleurs souvenirs de la personne perdue.

Le traitement peut suivre deux protocoles :
1. Un mode chronologique, c’est à dire, on traite les différents souvenirs difficiles du plus ancien au plus récent. Par exemple, on traitement le souvenir ou la personne a appris le décès, puis lorsqu’elle s’est réveillée la première fois avec cette pensée, puis traiter à la fin l’enterrement et les cauchemars éventuels

2. Le traitement pourra aussi commencer par des scénarios futurs (exemple : comment annoncer sans trop d’émotion à la famille ou aux collègues le décès de la personne, comment faire face aux démarches administratives, comment aborder l’enterrement,.) et puis après traiter les images et souvenirs traumatiques résiduels

Important 1
Avant de démarrer la thérapie EMDR, il faut toujours s’assurer que le lien thérapeutique entre le patient et le thérapeute est solide, que le patient possède les ressources psychiques nécessaires pour faire face à l’abréaction (résurgence brutale de souvenir), à la tristesse intense, etc.… pour cela, le thérapeute s’assure de l’environnement proche du patient, des liens interfamiliaux et amicaux et professionnels.

Important 2
Le travail EMDR autour du deuil récent ou ancien n’a pas pour but de faire oublier la personne, son décès ou ce qui s’est passé autour de cette période funeste. La thérapie EMDR est là pour supprimer ou atténuer les affects trop forts, les émotions envahissantes, la culpabilité qui entourent souvent les décès dans les sociétés occidentales.

Important 3
Devant des symptômes importants (grande anxiété, angoisse sidérante, insomnie, etc…), il est toujours mieux de consulter une thérapeute EMDR médecin. Les connaissances médicales sont un plus considérables dans la prise en charge des souffrances aigües ou invalidantes.

• Plus d’infos : www.emdr-traumatisme.fr