La psychothérapie à domicile

La psychothérapie à domicile

Enfin une solution adaptée dans le cas de la phobie, de la dépression mais aussi chez les patients handicapés !

Quand une dépression, une peur effroyable (phobie), un manque d’élan vital se présente, il est difficile, voire impossible de sortir de chez soi et donc, d’aller consulter un psy.
Souvent, le patient est alors « abandonné » à la seule prise d’antidépresseur, et la solitude s’installe, l’isolement se creuse et la maladie devient une chape de plomb. Sur Nice, Paris et Lyon, depuis le 1er trimestre 2015, certains psychanalystes ou psychothérapeutes, médecins, se déplacent à domicile pour aider ces patients phobiques ou dépressifs, à trouver la force et la volonté pour affronter la rue. Nous avons rencontré le docteur David Fischler, médecin psychothérapeute EMDR sur Nice, qui est à l’origine de cette nouvelle approche en France.

Quelles sont les maladies qui empêchent les gens d’aller consulter un psy au cabinet ?
– D. Fischler : « Nous retrouvons des patients avec une symptomatologie très diverse : bien sûr la dépression et son cortège de signes typiques (envie de rien, difficulté à se lever, manque de volonté pour agir ou tout simplement se laver, tristesse, peur, isolement, mutisme…). La phobie qu’elle soit sociale, scolaire ou professionnelle contraint, progressivement le malade à rester chez lui, à fuir toute compagnie ; en peu de temps, le phobique se trouve isoler et parfois, l’agoraphobie (la peur de la foule) renforce l’isolement. Enfin, les patients qui présente un handicap qui limite leur mobilité, que ce handicap soit permanent (paraplégie, AVC,..) ou provisoire (fracture du col du fémur, atteinte de la colonne…)

Que proposez-vous ?
Quand tous les moyens ont échoué pour permettre au malade de sortir, il est de notre devoir d’aller au chevet de ses patients et effectuer la même consultation qu’en cabinet. Cette psychothérapie est l’équivalent de la visite médicale qui était de règle jusqu’à récemment.

Comment se pratique la psychothérapie à domicile ?
Comme dans un cabinet classique, en 2 temps. D’abord trois consultations dites préliminaires qui permettent de définir les troubles et le soubassement pathologique. Puis, l’engagement (ou pas) d’une psychothérapie, dont la fréquence est à définir, avec le patient et selon le constat établie pendant ces 3 séances préliminaires. Un point important : si le patient ne présente pas de problème physique l’empêchant de marcher, et dès qu’il en est capable, un des objectifs sera ce qu’on appelle « un retour à l’environnement » progressif ; cela permettra alors la poursuite de la psychothérapie au cabinet.

Dans quelles villes trouve-t-on des psychothérapeutes qui se déplacent à domicile ?
Aujourd’hui, seulement les grandes villes comme Nice sont concernées par cette modalité et dont les professionnels sont des médecins.

Avez-vous des conseils particuliers à donner à ces gens qui souffrent de phobie sociale ou de dépression ?
Aussi, avant d’engager un travail sérieux de psychothérapie, travail qui est souvent long, fastidieux et dont le cout financier est conséquent, deux étapes sont nécessaires :
1.    Effectuer des séances préliminaires avant d’engager toute psychothérapie
2.    S’assurer que le professionnel est un médecin

Qu’en est-il pour les adolescents en rupture de la vie scolaire ou dont l’isolement est évident ?
Dans ce cas aussi, une première approche à domicile peut être envisagée, avec parfois, une alternance de séance au domicile et au cabinet du médecin. Les parents ou tuteur doivent exiger que le professionnel soit une expérience chez les adolescents car la psychothérapie entre 12 et 17 ans est singulière.

Existe-il un barème de prix pour la psychothérapie à domicile ? Peut-on se faire rembourser la consultation ?
D’abord, il est préférable de parler d’honoraire car c’est un acte qui est souvent pratiqué par un médecin. A ma connaissance, il n’existe pas de barèmes, c’est le médecin qui fixe ses tarifs car la sécurité sociale ne participe pas au financement. A noter que certaines mutuelles peuvent proposer une participation partielle ou forfaitaire dans le cadre de psychothérapie. »

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à contacter :

Docteur David Fischler
16 rue Frédéric Passy, à Nice
Tél : 06 14 45 80 58