Comment la psychanalyse peut aider les enfants surdoués ?

Comment la psychanalyse peut aider les enfants surdoués ?

Le nombre d’enfant dit « surdoué » ne cesse de grimper. Alors que ces enfants sont destinés à faire partie des élites et futurs dirigeants, un tiers d’entre eux se retrouvent en grandes difficultés scolaires ou en échec si on ne leur vient pas en aide.

Le diagnostic ne peut être établi avec certitude que des tests d’intelligence soient réalisés. On insiste de nos jours moins sur les performances que sur la particularité du profil intellectuel. Les surdoués peuvent être aussi atteints par n’importe quel trouble mental, mais la fréquence des troubles n’est pas la même que pour les autres enfants. En outre, ces troubles sont nuancés par les caractéristiques affectives et intellectuelles de ces enfants.

On rencontre surtout des difficultés scolaires et des troubles des apprentissages, de l’hyperactivité et de l’opposition, des troubles émotionnels (anxiété et dépression). Il faut insister sur le fait que de nombreux enfants surdoués sont en bonne santé mentale et qu’ils tirent profit de leur haut potentiel intellectuel pour réussir brillamment leurs études. Les professionnels sont indispensables l’enfant développe d’autres troubles et si on constate une baisse des interactions sociales. La combinaison avec des pathologies limites ou dites narcissiques alimente les débats sur l’origine organique ou psychique des troubles. La meilleure approche est pluridisciplinaire, c’est-à-dire que la prise en charge de l’enfant [et des parents] est réalisée par différents professionnels.

C’est à ce niveau, que la psychothérapie d’inspiration analytique a toute sa place car la psychanalyse permet à l’enfant de vivre mieux sa différence, auprès des autres enfants, et pour les parents, il y a un recentrage qui est réalisé vers la nature profonde de l’enfant plutôt que vers ses capacités intellectuelles.